Témoignages

Pour ceux qui croient qu’être là est toujours un choix.

2014 - Quelques reflexions recueillies sur les lieux de prostitution et retranscrites par les volontaires : 

 « Si une dit qu’elle aime ce travail… Non, c’est un mensonge »

 « Cette vie que je fais, c’est une vie de merde ! »

 « Si mes parents savent ce que je fais, ils me coupent la gorge » (une albanaise)

 « Je n’aimerais surtout pas devoir dire à ma fille que je couche avec le monde entier »

 « Si tu l’aimes, tu la laisses pas là » (une femme à propos d’un client lui faisant des déclarations depuis longtemps)

 « Parler avec vous, ça me fait vraiment le bien. Je peux rire un peu » (jeune albanaise)

 « Je ne me sens pas à l’aise dans la prostitution. Elle me fait mal, mal au cœur et au corps… Souvent, je ne peux pas dormir. Tout tourne dans ma tête » et à la fin de la conversation : « Merci pour votre écoute. La conversation m’a fait du bien, ici, parmi les filles, on ne trouve pas quelqu’un pour parler ».

 « C’est bien que vous passez ici, merci »

 « C’est bien de savoir que vous existez »

 « Être venus pour me voir et parler…. Merci beaucoup pour ça »

 « Je sais qu’il n’y a pas de miracle, s’il y avait des miracles, je ne serais pas là »

 « Oui, je veux arrêter ce travail, à cause de mon fils »

 « Je sais qu’il y a un autre projet dans ma vie qui m’attend, avec l’aide du Bon Dieu »

 « J’ai 4 femmes : je les aime. Elles sont le soleil de ma vie » (dixit un proxénète)

 « Pourquoi êtes-vous là ? Vous méritez plus que de travailler ici dans la rue. Moi, je suis triste quand je vois cela » (dit un passant à une prostituée)

D'autes témoignages :

Nous soutenir

Faites un don à Sawa et recevez une attestation fiscale :
Compte 310-0798986-83 de Caritas Secours
(Iban : BE14 3100 7989 8683 – BIC : BBRUBEBB)
AVEC la mention « 732121 Sawa » en communication de votre virement